.: The WonderLand :.

XIX siècle : deux mondes, l'un mène tout droit en enfer...
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [ORIGINEL] Le Lièvre de Mars

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Lièvre de Mars

avatar

Nombre de Messages : : 52
Wonderland Addiction :
0 / 1000 / 100

Wishs and Fate :
0 / 1000 / 100


MessageSujet: [ORIGINEL] Le Lièvre de Mars   Dim 3 Aoû - 2:13

Vous
Allez voir dans Karyû Himura. Je fais le Lièvre pour donner un coup de main au Chat, jusqu’à ce que quelqu’un le fasse pour de bon.


Votre personnage


Nom : aucun
Prénom : aucun
Surnom : le Lièvre de Mars
Age : Elle n’a pas vraiment d’âge, étant née avec le Wonderland.
Monde natal et nature : Originel du Wonderland.
Particularités : Elle peut faire autant de voeux qu’elle le souhaite, et ceci sans aucune contrepartie. Elle a aussi une mémoire à très court terme, et quand elle essaye de se souvenir de quelque chose qui date de plus d’un quart d’heure il ne lui reste plus qu’il magma flou de couleurs et de sons enchevêtrés. Elle est en plus maniaque de l'heure.
Animal de compagnie : aucun
But / Objectif : Ne plus avoir besoin de travailler

Description physique
Comme le Chat, elle est née sous une forme animale, qu’elle a gardé un certain temps, jusqu’à ce qu’elle décide de prendre l’apparence du premier humain qu’elle croisa. Elle a donc désormais l’apparence d’une jeune fille d’environs 18 ans, avec de grands yeux verts dégradés et sans pupille, détail qu’elle a enlevé, une bouche fine et rieuse, rouge carmin, un nez droit, la peau un peu bronzée et lisse, de longues mains fines, des formes remplies et des cheveux longs et raides, très fins, variant entre le châtain clair et le roux orangé, attachés en queue de cheval basse puis tressés. L’avant est coupé assez court jusqu’aux oreilles. Elle est assez menue, faisant un mètre 65 pour une quarantaine de kilos, et d’apparence frêle, voir même fragile. Elle est pourtant très forte de par sa nature non humaine.
Elle préfère porter des vêtements souples ou courts, parfois les deux, plus pratiques pour la marche et la course. Elle a le plus souvent une sorte de robe de lin rouge très courte et fendue, retenue à la taille par une ceinture de soie noire, avec un short de coton, noir lui aussi. Elle porte des protections aux coudes et aux genoux, plus par envie que par réel besoin. Elle aime aussi avoir quelque chose sur les mains, mais elle préfère les mitaines aux gants car elles n’emprisonnent pas ses doigts. Elle se chausse avec des bottes de cuir fin, brun clair, qui lui montent jusqu’au bas de ses protections. Elle garde aussi souvent une montre à gousset sur elle.
Le Lièvre de Mars a également beaucoup d’écorchures car elle se fait souvent mal. Non qu’elle soit maladroite, mais elle ne porte pas attention aux choses qui l’entourent.

Description mentale
Le Lièvre de Mars a un esprit très vagabond. Elle ne sait pas se concentrer sur quelque chose plus d’une minute et passe tout de suite à un sujet complètement différent, ce qui rend ses conversations très décousue, et lui a valu une réputation de folle. Parfois elle se retrouve dans des endroits sans savoir comment elle s’y est rendue tant son esprit passe vite d’une chose à l’autre et sans les retenir.
En fait, le Lièvre de Mars ne fait pas attention à ce qui l’entoure. Pour elle, rien n’a d’importance, en tout cas rien qu’elle n’a jugé conscient. C’est d’ailleurs comme ça qu’elle considère les humains. Ca fait juste partie du paysage, c’est tout. C’est pour ça qu’elle les laisse en plan, sa seule raison pour les ramener dans le Wonderland étant être persuadée d’être née avec ce devoir. En fait, les seuls qu’elle considère comme conscients sont les originels, et c’est aussi les seuls pour lesquels elle fait (parfois) l’effort de retenir les deux répliques précédentes lors d’une conversation.
Elle ne soucie pas du tout de l’avis qu’ont les gens, et est absolument impossible à convaincre. Elle est aussi très lunatique et peut passer d’un calme total à une agitation extrême en quelques secondes. Elle n’a pas de goût particulier pour quoi que ce soit, sauf une exception : les chapeaux haut de forme. Elle a horreur des chapeaux haut de forme. Et le pire est sans doute qu’elle ne sait même pas pourquoi.
Elle ne sait pas ce qui est bien ou mal, et de toute façon elle s’en moque. Pour elle, tout ce qui amène de la tranquillité est ‘’bien’’.
Elle a un autre trait de caractère particulier, c’est d’être flemmarde. Pas comme certaines personnes qui refusent de bouger, non, elle, ne veut pas travailler. Et son seule travail étant d’amener les humains dans le Wonderland, elle aimerait beaucoup que la Reine réussisse à fusionner leur monde avec le monde réel.
Elle a aussi une sorte de besoin de courir, ce qui fait qu’on ne sait jamais précisément où elle est. On ne peut jamais la rattraper. Le meilleur moyen de la trouver est de s’assoire là où on est et d’attendre qu’elle passe par là. Elle est maniaque de l'heure, sachant pertinemment que les himausn naissent beaucoup plus vite qu'elle ne les amène dans le Wonderland.

Passé

I Définir I

Avant, le vide. Après, le vide. Et entre les deux, les Mondes.

Lorsqu’elle prit conscience, le Lièvre de Mars était en train de courir dans une plaine. A moins qu’elle ne se soit mise à courir en prenant conscience, comme par réflexe. Elle ne savait pas bien. Alors qu’elle faisait cette constatation, elle s’arrêta et regarda autour d’elle. Après avoir détaillé le paysage, elle se remit à courir. Elle n’avait pas eu peur, ou ne se souvenait pas de quelque chose d’urgent. Rien ne pouvait, à son avis, la menacer, et les souvenirs qu’elle avait étaient trop flous pour qu’elle puisse faire quelque chose de précis à cause d’eux. Non. Elle avait juste eu envie de courir. Comme si c’était un besoin, comme boire quand on a soif. Après quelques minutes à ce train-là, elle s’arrêta et se demanda pourquoi elle courrait. Ne s’en souvenant plus elle repartit à fond de train. Elle courut comme ça pendant des jours et des nuit, s’arrêtant parfois, croisant parfois des choses qui essayaient de lui parler. Elle ne s’arrêtait pas pour autant. Tout ce qu’elle croisait était familier. Trop familier d’ailleurs. Ca ne valait pas son attention, car tout ce qui existait dans ce monde semblait répéter un ballet quotidien. Le Lièvre de Mars ne s’arrêtait donc pas pour toutes ces choses qu’elle connaissait par coeur sans réellement les connaître. Et en courant, elle réfléchissait. Elle devait faire quelque chose, elle le sentait, elle le savait. Elle avait su ce qu’elle devait faire, mais aujourd’hui le sens de son devoir lui échappait. Ce fut la seule et unique fois dans sa vie où elle pensa pendant aussi longtemps à quelque chose de précis. Parfois elle s’arrêtait pour boire, manger ou juste parce qu’elle n’avait plus envie de courir. Ce fut durant un de ces moments-là qu’elle rencontra le Chat de Cheshire. Il parlèrent un peu, de tout et de rien, puis elle repartit à toute vitesse comme à son habitude. Elle avait tout de suite sentit que le Chat était particulier. Pas quelque chose, mais bien quelqu’un. Il ne faisait pas partie de cette toile de fond répétitive, mais avait une véritable volonté de faire telle chose ou telle autre. Comme elle dans un sens. C’est ainsi qu’elle décréta que le Chat était quelqu’un de conscient, et que le reste ne l’était pas. Comme des pierres. Elle rencontra ensuite les autres Originels, parfois en leur parlant, parfois non. Elle se rendit petit à petit compte qu’ils étaient les seul conscients à son sens.
Tout ceci ne l’avait pourtant pas détournée de son but principal, à savoir retrouver le souvenir qui lui faisait défaut et dont elle avait de plus en plus besoin. Petit à petit, elle se souvenait de choses et d’autres, comme d’une histoire de passages, de formes vagues, mais le plus important, ce qu’elle devait faire de manière consistante, restait dans le vague. Ca l’embêtait. D’abord elle commençait à courir un peu plus vite, puis elle glapissait, puis elle hurlait. Elle ne se calmait pas avant longtemps, et ses crises pouvaient durer des jours entiers. A la fin elle s’arrêtait, reprenait son souffle et repartait.
Un jour, elle arriva dans une clairière. Elle n’avait rien de vraiment spécial. Durant sa course elle était passée devant de très nombreuses clairières, et la plupart étaient bien plus exceptionnelles que celle-ci. Seulement quelque chose la poussa à s’arrêter. Elle s’assit sur ses pattes arrière et frétilla des moustaches. Ici, elle se sentait bien. Ici, elle se sentait chez elle. C’est alors qu’elle comprit. Ici, c’était chez elle. Elle entra dans un terrier qui, elle le savait, avait toujours été là, et en même temps venait de se créer. Alors qu’elle s’enfonçait dans les profondeurs de la terre, quelque chose lui souffla qu’elle devait ressortir.
- Quand serais-je enfin tranquille ? s’exclama-t-elle à haute voix.
Elle ressortit tout de même, comprenant qu’elle n’aurait jamais de repos avant d’avoir trouvé ce pourquoi elle existait. Elle repartit dans sa course. Mais ce passage chez elle l’avait aidée, et elle sentait que son devoir se clarifiait de jour en jour. Mais plus elle était près de son but, plus celui-ci mettait du temps à s’éclaircir. Elle comprit enfin qu’il lui manquait quelque chose pour arriver à le comprendre. Mais quoi ?
Le Lièvre de Mars avait arrêté de courir. Cela ne lui servait plus pour le moment. Elle réfléchissait. Qu’est-ce qui pouvait bien lui manquer pour savoir quelle mission elle devait accomplir ? Elle se dit que quelqu’un saurait la conseiller. Elle voyagea encore dans tout le Wonderland, croisant parfois des créature qu’elle n’avait encore jamais vues, mais qui lui étaient aussi familières que les autres. Un jour elle s’arrêta pour boire, sans avoir vu que l’un de ces arrivants était là aussi. La personne la vit. Elle l’appela, mais le Lièvre se détourna. Elle allait repartir quand une phrase attira son attention.
- Je souhaite que ce lapin vienne vers moi.
Alors elle dressa ses oreille. Souhaite...ce mot lui était familier. Elle devait retourner chez elle, elle était sûre que là-bas elle comprendrait.

_________________
Quand on tue un homme, on est un assassin.
Quand on tue un million d'hommes, on est un conquérant.
Quand on les tue tous, on est un dieu.


Dernière édition par Le Lièvre de Mars le Dim 3 Aoû - 12:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Lièvre de Mars

avatar

Nombre de Messages : : 52
Wonderland Addiction :
0 / 1000 / 100

Wishs and Fate :
0 / 1000 / 100


MessageSujet: Re: [ORIGINEL] Le Lièvre de Mars   Dim 3 Aoû - 2:14

II Comprendre II
Le Lièvre de Mars courut ventre à terre. Elle devait se rendre chez elle. C’est chez elle que tout se passerait maintenant. Lorsqu’elle arriva devant le terrier, elle hésita. Avait-elle déjà le droit de se reposer ? Non. Alors elle s’assit. Elle avait l’énigme, ce devoir qu’elle ne connaissait pas, et la clé, ce verbe, souhaiter. Maintenant elle devait agencer les deux pour résoudre son problème et enfin goûter à un repos et une tranquillité méritée. Le temps passa pendant qu’elle réfléchissait. Beaucoup de temps. Elle ne trouvait pas ce qu’elle devait faire. Elle avait l’énigme et la clé dans sa tête, mais ne devait-elle pas les tenir devant elle ? Elle ne savait pas. Un jour, alors qu’elle allait piquer une de ses crises de colère, elle s’écria :
- Je veux comprendre ce que je dois faire ! Je veux comprendre !
Aussitôt, ce fut comme si un voile s’était déchiré. Elle se souvenait de son devoir. C’était parfaitement clair, comment avait-elle pu l’ignorer aussi longtemps ? Mais une sorte de torpeur s’empara d’elle. Elle ne désirait plus qu’une chose, c’était rentrer chez elle. Elle entra dans son terrier et se lova au fond d’une galerie. Elle n’était pas endormie, mais elle n’était pas éveillée. Elle n’était pas en attente, car cela signifie espérer quelque chose, et elle n’espérait rien. La meilleure façon de la qualifier à ce moment-là serait...en repos. Elle resta dans cette état un moment en même temps très court et très long. Le Temps n’avait plus aucune valeur.
Quand elle repris conscience, le Lièvre de Mars avait tout oublié de sa folle cavalcade et de sa recherche. Elle sortit dans le soleil de l’après-midi qui brillait et fit quelques bonds. Elle savait quelque chose. Il fallait qu’elle le dise, là, maintenant, tout de suite.
- Je dois amener les humains dans le Wonderland.
Oui, c’est ce qu’elle devait faire. Concrètement elle ne savait pas vraiment à quoi ça correspondait. Bah, tant pis, elle comprendrait sûrement en voyant un humain. Elle s’élança, mais en sortant de la clairière elle se retourna et fixa le terrier. Elle savait autre chose.
- Là-bas, c’est chez moi.
Ensuite elle se détourna et partit pour de bon. Elle se remit à courir. Elle aimait courir. Elle avait besoin de courir. Donc elle courait. A un moment elle s’arrêta en rencontrant The Chanceler. Celle-ci ne la remarqua pas, mais le Lièvre de Mars la regarda passer et fixa un long moment l’endroit où elle avait disparu.
- Il y a cinq personnes conscientes, dont moi.
Et elle repartit dans une longue course effrénée. Un jour, elle croisa enfin un nouvel humain. Elle le suivit, espérant comprendre son devoir en examinant ce détail de la toile de fond. Elle le suivit pendant des jours et des nuits. L’humain souhaita rentrer chez lui. Elle souhaita aller là où il était. C’est ainsi que le Lièvre de Mars se retrouva à Londres. Dans le monde réel. Dans le monde des humains. Deux enfants la remarquèrent.
- Hé, un lapin !
- C’est un lièvre.
- C’est pareil, ça se mange.
Ils essayèrent de l’attraper. Elle courut et, instinctivement, trouva une porte et l’emprunta. Les deux petits londoniens la suivirent et se retrouvèrent au Wonderland. Elle s’arrêta et se retourna. Les humains étaient au Wonderland. Elle avait accomplit son devoir. Elle pouvait aller se reposer. Mais avant elle devait faire encore quelque chose.
- Vous êtes au Wonderland. Vous pouvez faire des voeux.
Puis elle partit en courant. Elle rentra chez elle. Devant son terrier elle se rendit compte qu’elle n’avait pas fait tout son devoir. Elle devait amener les humains dans ce monde ; tous les humains. Mais cette fois elle allait se reposer avant. Elle voulait sa tranquillité. Elle se mit en repos. Puis elle ressortit de son terrier. Cette fois, c’était le matin. Cette fois encore elle avait tout oublié de ce qui s’était passé avant. Elle savait des choses, c’était tout. Elle repartit en bondissant.

III Souhaiter III
Sur son chemin, le Lièvre de Mars réfléchit. Elle devait attirer les humains au Wonderland. Comment ? Là était la grande question. Elle croisa plusieurs humains, mais ceux-ci étaient déjà dans le Wonderland. Ils n’avaient aucun intérêt. Un Jour, elle se trouva devant une sorte de miroir, mais ce qu’on voyait dedans n’était pas le reflet de la forêt derrière elle. A la place elle voyait un jeune enfant, d’environs quatre ou cinq ans. Elle savait ce qu’elle devait faire.
- Viens, dit-elle simplement.
L’enfant la suivit. Seulement, une fois qu’ils furent dans la plaine, elle partit en courant, laissant le petit pleurer. Elle n’avait aucun remord, de toute façon ça faisait partie de la toile de fond. Des choses qui pleuraient, elle en avait déjà vu, elle le savait. A peine s’était-elle fait cette réflexion qu’elle avait oublié l’enfant. Elle trouva un autre passage pour le monde réel et atterrit dans une pièce sombre et poussiéreuse. Un vieil humain était allongé dans un lit. Elle s’approcha de lui et répéta son injonction.
- Seigneur tout puissant ! s’exclama l’ancêtre en se signant, protégez-moi du Malin et de ses maléfices !
Le Lièvre de Mars, voyant que l’homme ne voulait pas venir, repartit rapidement. Pourquoi est-ce qu’il ne lui avait pas obéis ? Une voix lui souffla que c’était à cause de son apparence. Mais qu’est-ce qu’avait son apparence ?
Elle rentra dans son monde et se mit en quête de la réponse. Elle ne parlait pas aux Non-Conscients, et les Conscients, pour le peu de fois où elle les avait interrogés, n’avaient pas plus de réponse qu’elle. Un jour où elle s’arrêta, un humain buta contre elle et tomba. Cet humain devait être un peu dérangé car il lui parla sans savoir qu’elle le comprenait. Il disait qu’elle lui avait fait peur parce qu’elle n’était pas humaine. Elle partit en courant. Une fois loin, elle s’interrogea. Elle devait être semblable aux humains pour les amener dans le Wonderland ? D’où tenait-elle cette idée ? Elle haussa les épaules (autant qu’un lièvre peut hausser les épaules) et se dit qu’elle prendrait l’apparence du prochain humain qu’elle croiserait. En courant (pour changer) elle vit du coin de l’oeil une jeune femme. Elle se remémora son apparence et fit le souhait d’avoir la même. Elle avait seulement oublié quelques détails, comme les pupilles ou certaines parties des vêtements. Elle fit alors le souhait d’avoir autre chose pour s’habiller et partit dans le monde réel. Au fur et à mesure des proies qu’elle ramenait, elle modifia ses habits pour finalement parvenir à ceux qu’elle porte la plupart du temps. Puis elle eut envie de tranquillité. Elle se rendit alors dans sa petite clairière et essaya de rentrer dans son terrier, sans succès. Elle souhaita alors avoir un endroit plus adapté où loger. Un petite maison, toute simple, apparut à la place qu’avait occupée son refuge. Elle entra, trouva la chambre et se mit en repos.
Lorsqu’elle revint à elle, elle avait encore une fois tout oublié. Mais elle savait des choses, ces choses qui étaient gravée pour toujours dans son esprit.
- Je suis le Lièvre de Mars. Nous sommes cinq à être conscients. Ici c’est chez moi. Je dois emmener les humains, tous les humains, dans le Wonderland.
Et elle se leva, sereine, pour accomplire son devoir. Le Temps passa, et elle apprit à s’amuser. Son devoir lui sembla rapidement une corvée qu’elle voulait voir s’arrêter. Mais les humains se reproduisait à une vitesse folle, beaucoup plus vite qu'elle ne les amenais dans le Wonderland. Elle avait l'impression d'être toujours en retard et souhaita avoir une montre pour éviter ça. Elle avait beau souhaiter que cette corvée prenne fin, ça ne marchait jamais. Elle apprit alors en fouinant un peu partout que la Reine de Coeur voulait fusionner le monde réel avec leur monde. Elle en fut ravie, car cela signifiait la fin de son travail. En attendant, elle le faisait quand même, mais avec une évidente mauvaise volontée.


Voilà, j’ai enfin fini cette présentation. Dites-moi s’il y a quelque chose à revoir. =)
EDIT : J'ai rajouté cette histoire de retard perpétuel que j'avait oublié.^^

_________________
Quand on tue un homme, on est un assassin.
Quand on tue un million d'hommes, on est un conquérant.
Quand on les tue tous, on est un dieu.


Dernière édition par Le Lièvre de Mars le Dim 3 Aoû - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Croque-Mort

avatar

Nombre de Messages : : 80
Age : : 28
Wonderland Addiction :
0 / 1000 / 100

Wishs and Fate :
0 / 1000 / 100


MessageSujet: Re: [ORIGINEL] Le Lièvre de Mars   Dim 3 Aoû - 10:00

Alors, déjà, merci de jouer le Lièvre de Mars (^___^)

Le tout est pas mal du tout, et l'histoire est représentative de l'Esprit du Lièvre cependant, j'aimerais que tu rajoute un point important de sa mentalité !
Outre le fait qu'il considère qu'ammener les humains est une corvée, le Lièvre a une notion bien à lui du temps, il sait que les humains naissent plus vite que ce qu'il ammène dans le Wonderland, aussi se dépèche t'il ! D'où le fait qu'il soit si pressé ! Il doit aller plus vite, toujours vite, et est donc très pressé ^_^ ! Il a donc le tic de toujours regarder l'heure qu'il est au moyen d'une montre par exemple, you see ? C'est un détail important, car ainsi, quelqu'un a juste lui faire la remarque qu'il est en "Retard" pour qu'aussitot le Lièvre s'embale et repparte à toute allure !

Sinon pour moi la fiche est très bien ^_^ Dit moi ce que tu pense de cce détail et si ça ne te gène pas de le rajouter ^_^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Lièvre de Mars

avatar

Nombre de Messages : : 52
Wonderland Addiction :
0 / 1000 / 100

Wishs and Fate :
0 / 1000 / 100


MessageSujet: Re: [ORIGINEL] Le Lièvre de Mars   Dim 3 Aoû - 12:00

Moi je croyais que c'était le lepin blanc qui était tout le temps en retard, mais je peux rajouter ça si tu veux.^^

_________________
Quand on tue un homme, on est un assassin.
Quand on tue un million d'hommes, on est un conquérant.
Quand on les tue tous, on est un dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Croque-Mort

avatar

Nombre de Messages : : 80
Age : : 28
Wonderland Addiction :
0 / 1000 / 100

Wishs and Fate :
0 / 1000 / 100


MessageSujet: Re: [ORIGINEL] Le Lièvre de Mars   Dim 3 Aoû - 12:06

Tu sais que c'est lié justement xD ? Le lapin blanc est la version dessin animé du lièvre de Mars dans l'histoire original (Enfin si je ne me trompe pas ^_^)
Mais c'est un point à ne pas négliger, et que tu peux tourner de la façon que tu veux ^_^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Lièvre de Mars

avatar

Nombre de Messages : : 52
Wonderland Addiction :
0 / 1000 / 100

Wishs and Fate :
0 / 1000 / 100


MessageSujet: Re: [ORIGINEL] Le Lièvre de Mars   Dim 3 Aoû - 12:28

Je vais relire le livre alors, je sens que ça va m'être utile. ^^

_________________
Quand on tue un homme, on est un assassin.
Quand on tue un million d'hommes, on est un conquérant.
Quand on les tue tous, on est un dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chat de Cheshire

avatar

Nombre de Messages : : 222
Age : : 32
Wonderland Addiction :
0 / 1000 / 100

Wishs and Fate :
0 / 1000 / 100


MessageSujet: Re: [ORIGINEL] Le Lièvre de Mars   Dim 3 Aoû - 13:58

Hum, non au fait sur ce forum le soit disant "Lièvre de Mars" correspond plutot au lapin blanc, et est un mélange entre le "Lièvre du champ de Mars" ( qui boit du thé avec le Chapelier, qui c'est transformé en Chancelier XD ) et le "Lapin Blanc" . ( d'ailleurs je vais modifier quelques petits trucs ^^ )

Ya un petit truc qui me dérange : encore une femme >___< ?! Le croque mort est entouré de Demoiselles xDDD !
Je ne dit pas non, mais bon ^^ Le truc embêtant c'est que surtout il est quasi impossible de trouver une image du personnage tel qu'il est représenté la, et que je ne pourrait le rajouter a la bannière, il ya juste une exeption et j'ai une idée, si tu la garde ainsi nous en parleront toutes les deux ^^".
Bon je lis le mental : [Suite plus tard, pardon >___<]

_________________
:. Le Hasard n'existe point en ce Monde, tout n'est que Fatalité :. __________


Citation :
DESHABILLEZ le Croque-Mort ICI <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreaming-memory.skyrock.com
Le Lièvre de Mars

avatar

Nombre de Messages : : 52
Wonderland Addiction :
0 / 1000 / 100

Wishs and Fate :
0 / 1000 / 100


MessageSujet: Re: [ORIGINEL] Le Lièvre de Mars   Dim 3 Aoû - 15:14

D'accord, tu peux changer ce que tu veux. Enfin en fait pastrop quand même, hein? ^^'

_________________
Quand on tue un homme, on est un assassin.
Quand on tue un million d'hommes, on est un conquérant.
Quand on les tue tous, on est un dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chat de Cheshire

avatar

Nombre de Messages : : 222
Age : : 32
Wonderland Addiction :
0 / 1000 / 100

Wishs and Fate :
0 / 1000 / 100


MessageSujet: Re: [ORIGINEL] Le Lièvre de Mars   Lun 4 Aoû - 21:53

J'ai enfin lu ! J'adore, le lièvre est super attendrissant n'empeche, et sa mémoir eest marrante ! XD

C'est bon ! ^^

_________________
:. Le Hasard n'existe point en ce Monde, tout n'est que Fatalité :. __________


Citation :
DESHABILLEZ le Croque-Mort ICI <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreaming-memory.skyrock.com
Le Lièvre de Mars

avatar

Nombre de Messages : : 52
Wonderland Addiction :
0 / 1000 / 100

Wishs and Fate :
0 / 1000 / 100


MessageSujet: Re: [ORIGINEL] Le Lièvre de Mars   Lun 4 Aoû - 23:41

Ok, mici.^^
Eh oui, le Lièvre a une mémoire très particulière. xD A la base c'était un délire entre bruder et moi, je me souvenais plus de ce que je voulais marquer et il m'a dit que comme je faisait un nouveau perso je devrais lui donner ma mémoire à court terme. Ca m'a fait marrer, alors je l'ai mis.

_________________
Quand on tue un homme, on est un assassin.
Quand on tue un million d'hommes, on est un conquérant.
Quand on les tue tous, on est un dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ORIGINEL] Le Lièvre de Mars   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ORIGINEL] Le Lièvre de Mars
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lièvre de Mars (en cours de désintoxication)
» Le Lièvre de Mars (Alice au Pays des Merveilles) [Réservé]
» (M) Le Lièvre de Mars ? Mika, Matt Smith, ...
» Les habitants du Pays des Merveilles (Rôles & Personnages)
» Twilight Imperium - Samedi 19 Mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: The WonderLand :. :: .: Avant-Propos :. :: Présentations et Gestion des Personnages :: Présentations :: Anciens Originels-
Sauter vers: