.: The WonderLand :.

XIX siècle : deux mondes, l'un mène tout droit en enfer...
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Personnage spécial] Alice

Aller en bas 
AuteurMessage
Alice

avatar

Nombre de Messages : : 31
Wonderland Addiction :
100 / 100100 / 100

Wishs and Fate :
100 / 100100 / 100


MessageSujet: [Personnage spécial] Alice   Mar 29 Avr - 19:58

Prénom : Alice
Age : Suspense
Localisation : De même
Loisirs : ...
Série préférée : J'ai pas la télé
Emplois : Vous enquêtez sur moi ou quoi ? *-*


Mon personnage


Nom : Plus d'importance
Prénom : Alice

Age : Physique d'une dizaine d'années, mais elle n'a plus d'âge.

Monde natal et nature : Première personne à jamais avoir été dans le Wonderland, elle fait partie intégrante du monde (tout le monde la connaît mais s'en fiche un peu) ; la suite à voir dans l'histoire.

Description physique

Elle a normalement les cheveux blonds raides, mais au cours de ses nombreuses pérégrinations, elle devient plus ou moins sale, et ses cheveux prennent une teinte plus sombre. Elle a un visage poupin ( du moins au début), plutôt rond. Sa peau est pâle, et elle était (toujours au début) assez potelée. Ses lèvres sont (maintenant) exsangues, et ses yeux sont violets (genre améthyste).
Elle doit mesurer 1m45 (elle a dix, rappelez-vous) pour 30 kilos (son poids baissera après). Au début, ses mains sont vraiment un peu boudinées, mais par la suite elles deviennent très minces (on pourrait dire des sortes d'araignées grises, parce que sa peau devient grise).
Elle porte une robe assez courte (elle lui arrive à peine aux genoux), bleue, avec un tablier blanc par dessus et des manches courtes bouffantes, avec des bords en dentelle (souvenez-vous de son accoutrement, quelque peu ridicule il est vrai, dans la version de Walt Disney). Elle a un collant blanc, et des petites chaussures noires, cirées.


Description mentale

Au début, comme tout le monde le sait, Alice est une petite fille de dix ans qui tombe dans le Wonderland par hasard, suivant ce stupide lapin blanc qui n'a jamais le temps. Elle a besoin d'un (long ?) temps d'adaptation, et après tout elle n'a que dix ans. Elle ne pense qu'à sa petite chatte, Dinah et à sa grande soeur ; on peut également remarquer, signe annonciateur de quelque trouble de personnalité, qu'elle se parle sans cesse à elle-même. Alice se fait régulièrement tourner en bourrique par tous les personnages du Pays des Merveilles, dont le Chat du Cheshire, qui est récurrent. Elle a aussi quelques crise de larmes (souvenez-vous, dans Walt Disney, elle est seule au milieu de la forêt, parce qu'elle a perdu son chemin à cause de ce foutu chien qui efface les sentiers, et elle pleure ; ou encore au début, où ses larmes donnent carrément lieu à un océan) pourtant, au final, elle arrive à s'en sortir. Mais ce monde est attirant, et elle y retourne. La petite fille innocente du début se transforme peu à peu en une schizophrène désespérée. Car, comme vous le verrez dans l'histoire, Alice se retrouve coincée dans le Pays des Merveilles. Et bientôt, la seule raison de vivre qui lui reste est de trouver l'ultime porte, la sortie qui lui permettra de s'enfuir de ce monde qui la retient prisonnière. Elle n'est plus qu'un fantôme, la si pâle image de la petite fille joyeuse et naïve qu'elle était avant. Elle ne peut plus faire de voeux (toujours voir l'histoire) et Alice sait, mais seulement dans cette deuxième partie d'elle-même, que ses fautes passées ont irrévocablement changé le monde où elle vivait. Mais plus souvent petite fille que ado-suicido-lucide , elle continue sa quête, sans espoir.
Mais Alice est frustrée. Des années, des siècles, des millénaires pourraient avoir passés qu'elle serait toujours là, marchant sur le sentier qui s'efface, ignorant le Chat du Cheshire, ou courant à travers le labyrinthe, persuadée que la solution est proche, toute proche. Alors, quand un humain à le malheur de s'aventurer dans le Wonderland, sa frustration se manifeste par une jalousie sans bornes, une envie de meurtre, de voir souffrir ce petit impudent qui ose la narguer ainsi. Et son but se transforme en une course-poursuite infernale, et elle poursuit le pauvre humain, elle fait tout pour qu'il fasse les mêmes erreurs qu'elle, pour qu'il se détruise. Elle fait tout pour le voir souffrir, assouvissant ainsi quelque peu (mais pas assez, hélas) ses penchants sadiques.

PS : Je ne veux pas faire de concurrence au Croque-mort xD

Passé

Prologue


Alice est une petite fille comme les autres, idiote, naïve, égoïste, mais aussi intelligente, mignonne, tout ce que vous voulez quoi. Elle vit avec sa petite chatte Dinah, et sa grande soeur, celle-ci se chargeant de son apprentissage. C'est d'ailleurs durant un après-midi, révisant avec sa soeur, qu'Alice s'endort, et se retrouve au Pays des Merveilles. Je pense que chacun connaît à peu près l'histoire de la petite, sinon allez bouquiner de préférence au film de Walt Disney qui est, il faut tout de même l'avouer, très bien fait.

Et donc, Alice parvient à échapper aux griffes de la Reine de Coeur, et rejoint de justesse "The Real Wolrd".
Mais, hélas, mille fois hélas, Alice y retourne. Par la même voie, d'ailleurs : endormie sur son arbre, avec Dinah dans ses bras. Et cette fois, plus rien n'est comme avant. Le chapelier fou lui explique d'une voix mielleuse qu'elle peut faire des voeux, demander tout ce qu'elle pourrait souhaiter. Et Alice, petite fille qui ne penserait pas un instant aux conséquences (qui de plus ne lui aurait pas été révélées), se met à souhaiter tout et n'importe quoi, du ruban en fraise aux mille gâteaux de cerises qu'elle peut manger sans jamais subir de réprimandes de la part de sa soeur. Et sa soeur, justement ; cette soeur qui ne fait que l'embêter, Alice lui souhaite de disparaître. De même, elle souhaite que le pelage blanc de Dinah prenne une teinte rose bonbon, et que ses oreilles s'arrondissent. Et plus elle fait de voeux, plus les conséquences s'alourdissent en poids de larmes futures ; et Alice continue à souhaiter, et les changements se produisent, mais elle ne le sait pas, elle ne sait rien sinon qu'elle se croit heureuse, sans problèmes, dans un monde accueillant.
Mais, un beau jour, le chapelier conclut qu'il a tiré tout ce qu'il pouvait de la petite fille. Il la relâche dans la nature avec un méchant rictus, et Alice voit une porte s'entrouvrir, et elle lui court après. Elle s'arrête, et commence à comprendre ce qu'elle voit.
Des tombes, une plus récente, qui attire irrémédiablement son attention. Le nom de sa soeur y est inscrit.
Elle voit un cadavre de chat défiguré, sanglant. Des corbeaux s'agglutinant autour de la masse de poils souillés, picotant des lambeaux de chairs putrides.
Elle voit son jardin, dont toutes les herbes ont flétris, sauf une, fragile petite fleur rose, exposée à tous les vents. Et elle se met à souhaiter de tout son coeur que la plante survive, qu'elle ne meure pas comme les autres, car elle est la seule chose qui lui reste encore. Et sous ses yeux, la petite fleur se flétrit, et est happée par une brise qui la maltraite, l'arrache à la terre, et la souffle quelques mètres plus loin.
Elle voit toutes ses amies, à qui elle avait dans un accès de jalousie souhaité les pires malheurs ; petites mendiantes dans les rues, certaines obligées de se prostituer. Elle voit les mains avides des hommes se tendre vers les petits corps frêles, elle les voit frissonner au contact de la caresse trop poussée d'une grande main calleuse. Elle sent leurs lèvres sur sa propre bouche.
S'en est trop. Elle s'arrête, ferme ses yeux emplis de larmes brûlantes et amères, hébétée. Elle s'effondre sur le sol, le corps secoué de tremblement incontrôlable.
Malgré son jeune âge, elle a compris peu à peu les conséquences de ses gestes, que tout ce qu'elle a fait a causé ce qu'elle a vu. Elle comprend l'horreur du marché qu'elle a accepté sans s'en rendre compte.
Elle comprend tout.
Et se jure de ne jamais, au plus jamais, faire de voeux.

Suite



Alors, Alice se relève. Elle serre les poings, Et crie, à travers le silence et l'obscurité, d'une petite voix aigue et étrangement rauque :
- Je ne resterai pas ici ! Ma soeur, Dinah, je vous le jure ! Je réussirai à sortir ! Ou je mourrais !

Et Alice se met en route. Elle traverse la Forêt Tulgey, le Labyrinthe, les Grandes Plaines ; elle marche, sans repos. Mais aucune porte ne lui apparaît, aucun passage. Et elle revient sur ses pas, et revient vers le Château de la Reine de Coeur, vers la Maison du Chapelier fou...
Et bientôt, elle connaît le Wonderland par coeur. Elle pourrait s'y mouvoir les yeux fermés.
Mais, elle n'a pas trouvé l'issue, et elle la cherche toujours quand soudain, un jour, alors qu'elle se trouve dans la Clairière...


Dernière édition par Alice le Jeu 8 Mai - 22:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice

avatar

Nombre de Messages : : 31
Wonderland Addiction :
100 / 100100 / 100

Wishs and Fate :
100 / 100100 / 100


MessageSujet: Re: [Personnage spécial] Alice   Mar 29 Avr - 19:59

L'Humain


Alors que ses larmes s'étaient séchées depuis longtemps, alors que plus rien ne lui importait, elle le vit.
C'était un jeune garçon, âgé d'environ quatorze ans, qui avait été amené là par le Lièvre de Mars.
Totalement ignorant des pratiques du Pays des Merveilles, il venait juste d'arriver quand il vit soudain une petite fille. Il dû la regarder deux fois. Premièrement, parce qu'elle était sale, très sale, et que ses vêtements étaient déchirés. Et puis ses cheveux étaient raidis par la sueur, ses ongles incrustés de crasse, et il y avait cette lueur de folie dans ces yeux violets, des yeux magnifiques, maintenant qu'il y pensait. Deuxièmement, cette fille avait quelque chose d'étrange. Elle avait l'air plutôt jeune. Une gamine, même pas encore une adolescente. D'ailleurs, elle n'avait pas de formes. Mais, en regardant de plus près, elle en avait peut-être. Ces bosses sur sa poitrine, cette forme de hanches... Mais non. Plus il clignait des yeux, plus les deux images se superposaient, et la fille lui paraissait tour à tour âgée de 10 à 15 ans.
Le garçon détourna la tête. Il était assez embarrassé, mais les paroles du Lièvre de Mars lui revinrent. Il lui avait dit qu'il pouvait faire les voeux qu'il voulait. Soit. Cette fille l'intriguait, et lui plaisait en même temps. Il formula donc le voeu, en lui-même, que cette fille tombe amoureuse de lui.

Alice sentit soudain, au plus profond d'elle-même, comme une lame qui s'enfonçait lentement dans son coeur. Ses yeux détaillèrent le garçon, cependant qu'une chaleur inaccoutumée l'envahissait.
C'était un adolescent assez banal en somme. Il était brun, un peu rondelet, mais avec une magnifique paire d'yeux gris. Il avait une toute petite bouche, et une dentition assez blanche, quoique un peu de travers.
Il était vêtu d'une chemise de flanelle, d'une short en coton, et de souliers de cuir. Il tenait encore son cartable à la main. Pourtant, la petite fille se sentit prise d'un amour sans limites pour lui, et elle dû se retenir pour ne pas courir dans ses bras. C'est alors que, peut-être pas pour la première fois, mais sans doute pour la plus importante, sa deuxième partie se manifesta. Cette deuxième partie, qui devait dès lors prendre un ascendant de plus en plus fort sur la jeune fille, était totalement différente de la personnalité qu'elle avait eu jusque là. Cette Alice-là connaissait tout de la vie ; la cruauté des humains, l'amour, la haine, l'amitié. Et cette Alice-là était forte, sans doute plus forte qu'aucun humain ne devait jamais l'être. De plus, cette Alice-là était bien décidé à ne pas tomber amoureuse de ce petit être stupide qui, elle le comprenait bien, avait fait le voeu de la rendre amoureuse.
C'est pourquoi Alice, loin de se jeter dans les bras de l'adolescent, s'approcha lentement de lui pour le gifler.

Le garçon resta immobile, choqué. Il ne s'était vraiment pas attendu à ce que la fille qu'il avait souhaité rendre amoureuse de lui le giflerait. Ainsi, il ne dit rien, et resta un long moment à la regarder, bouche bée.
Alice, quant à elle, se sentait assez contente pour la première fois de sa vie. Ce petit idiot ne méritait aucunement d'entrer dans le monde des rêves, et encore moins d'en sortir, alors qu'elle n'y était toujours pas parvenue. Elle pouvait donc en faire ce que bon lui semblait ; il suffisait seulement de lui inculquer deux ou trois règles, et le petit détruirait certainement sa vie aussi bien qu'elle. Cependant, en premier lieu, elle pouvait aussi l'amener chez le Croque-mort, et ainsi apprendre comment lui parvenait si bien à torturer ces minables humains.
Elle recula donc d'un pas, et murmura d'une voix qui se voulait douce :
-Suis-moi. Je vais t'emmener quelque part qui te plaira.
Alice avait très bien calculé. Le garçon, qui se trouvait dans un monde lui étant totalement inconnu, la suivi sans broncher, malgré la gifle, qui lui avait laissé une belle trace d'un rouge écarlate sur la joue gauche. Quant à sa lèvre, elle enflait à son rythme.

Voilà le lien pour cet épisode, qui est en RP Flash Back dans la clairière du Croque-Mort (que je remercie encore une fois vivement pour sa coopération !).

Par la suite, Alice allait s'améliorer dans l'art de piéger ses victimes, et de les torturer. Elle cherche toujours son chemin, en compagnie pas si désagréable du toutou qui efface les sentiers (Elle l'a d'ailleurs surnommé, à bon escient ou pas, "chieur") et des animaux de la Forêt Tulgey qui veulent bien la suivre.

Il y a cependant une chose à préciser : Alice, la majeure partie du temps dans sa personnalité lucide de la vieille dame qui a tout vu, reprend de temps à autre sa vraie personnalité. Et, durant quelques minutes, elle se dit avec inquiétude que sa soeur doit s'inquiéter, et que Dinah lui manque. Alors, la vieille Alice, qui connaît très bien le sort de ces deux personnes, s'empresse de ressortir les images de la porte entrouverte des tiroirs de sa mémoire, et elle les montre sans façons, cruelle, à la petite Alice qui s'arrête alors, prise d'une violente crise de larmes.
Et Alice, la petite Alice qui cherche encore son chemin, elle ne sait pas que, même si une porte lui était présentée, elle ne la verrait pas. Car l'autre Alice, dans un élan de bonté inexplicable, voudrait absolument éviter à son autre partie l'horreur présente du "Real World", qu'elle a avec tous ses voeux irrémédiablement détruit.


Ainsi, tout commencement à une fin. Et Alice cherche la Fin, cependant que la Fin cherche Alice...
Et tout le monde se pose la seule question : se trouveront-elles un jour ?


Particularités : Alice, contrairement aux autres humains, a une deuxième personnalité si forte qu'elle peut résister aux voeux du genre "Je souhaite qu'elle tombe amoureuse, je souhaite qu'elle se tue, etc". De plus, elle est enfermée dans le Pays des Merveilles depuis si longtemps que tout le monde la connaît, et que personne lui cherche les noises, contrairement aux autres humains. Elle peut même peut-être, dans une situation bien précise, s'entendre assez bien avec un des Originels, Elle connaît parfaitement le Wonderland, et tous ses artefacs (les bouteilles "Drink me" , les champignons, etc.).
(Normalement, je rajouterai au fur et à mesure.)


Animal de compagnie : Pas spécialement, bien qu'il arrive à Chieur de la suivre, de même que d'autres animaux de la Forêt Tulgey. Quelques cartes l'apprécient aussi.

But / Objectif : Retrouver son chemin, et faire souffrir tous les humains qui ont le malheur de se trouver sur son chemin.


Dernière édition par Alice le Mer 6 Aoû - 19:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chat de Cheshire

avatar

Nombre de Messages : : 222
Age : : 32
Wonderland Addiction :
0 / 1000 / 100

Wishs and Fate :
0 / 1000 / 100


MessageSujet: Re: [Personnage spécial] Alice   Mar 29 Avr - 20:55

Aucun probleme, c'est bon, je valide direct ( après tout j'etais la pendant la conception xD )
juste la partie avec le croque mort et c'est fin pres ^^

_________________
:. Le Hasard n'existe point en ce Monde, tout n'est que Fatalité :. __________


Citation :
DESHABILLEZ le Croque-Mort ICI <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreaming-memory.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Personnage spécial] Alice   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Personnage spécial] Alice
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 02. Unité de Garnison & Spéciale
» Tournoi de popularité [spécial "Ordures"]
» Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]
» •?Présentation de Jude D. LawFire?•
» Formulaire de création de Personnage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: The WonderLand :. :: .: Avant-Propos :. :: Présentations et Gestion des Personnages :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: